oeuvres essais poetiques
item1
item6
SYLVIE LÉCUYER - GÉRARD DE

LA GUERRE D'ESPAGNE - CHANT D'UN ESPAGNOL

Restauré en 1814, Ferdinand VII de Bourbon s'empresse d'abolir la Constitution des Cortès de 1812, et mène une politique calamiteuse de despote, provoquant en 1820 la rébellion de son armée, sous le commandement du général Riego. La Constitution de 1812 est rétablie, l'armée royale écrasée, Ferdinand VII emprisonné à Cadix. La situation en Espagne est révolutionnaire; l'opinion royaliste en France s'émeut. Dans La Quotidienne et le Drapeau blanc, on réclame l'intervention militaire. Contre l'avis de Villèle, Mathieu de Montmorency, ministre des Affaires Étrangères ultra, et Chateaubriand, ministre plénipotentiaire, négocient au congrès de Vérone l'intervention de la France. L'expédition a lieu en avril 1823, sous les ordres du duc d'Angoulême. Chateaubriand triomphe, il a eu "sa" guerre". Les libéraux, conduits par le général Riego sont écrasés et Ferdinand VII libéré. Au mépris des engagements pris, il se livre aussitôt à des représailles atroces. Le général Riego est arrêté et exécuté à Madrid en novembre 1823. Chateaubriand sera révoqué en juin 1824. Nerval en a fait le grotesque Chactas dans L'Enterrement deLla Quotidienne.

À noter que Nerval s'est suffisamment intéressé à Ferdinand VII de Bourbon pour le mentionner à deux reprises sur son récapitulatif (partie gauche de la Généalogie) des événements qui marquèrent en 1814 et 1815 la chute de Napoléon

C'est au général Riego et aux patriotes Espagnols que Nerval dédie le "Chant d'un Espagnol" dans son premier cahier d'écolier.

Chateaubriand
Chateaubriand2

Chateaubriand / Chactas

Chateaubrinad caricaturé en Don Quichotte au moment de la guerre d'Espagne

Riego
Le général Riego
accueilNerval accueilTrinite accueilcollages accueiloeil