item1

"LA BIBLIOTHÈQUE DE MON ONCLE"

"La Bibliothèque de mon oncle" sert de préface aux Illuminés, recueil paru en 1852, dans lequel Nerval a réuni les études qu’il avait faites sur six illuminés excentriques, Raoul Spifame, le roi de Bicêtre, l’abbé de Bucquoy, l’anarchiste rebelle, Restif de la Bretonne, cet autre lui-même, Cagliostro, le cabaliste d’Ermenonville, Cazotte le voyant, Quintus Aucler l’hiérophante, tous ses initiateurs en supernaturalisme "nécessaire aux imaginations rêveuses et délicates".

Cette initiation, dit ici Nerval, se fit dès l’enfance, dans le cadre mystérieux et enchanté d’un grenier. Celui d’un vieil oncle, qui peut être son oncle maternel Antoine Boucher, qui recueillit et éleva Gérard de 1810 à 1815 à Mortefontaine, et chez qui il revenait pour les vacances jusqu’en 1820, date de la mort d’Antoine Boucher. Il est très possible qu'Antoine Boucher, qui apprenait à Nerval enfant, en se promenant avec lui dans le parc d'Ermenonville, que "Dieu, c'est le soleil", et a vécu durant sa jeunesse dans la proximité des philosophes illuminés qu'accueillait le marquis de Girardin, ait beaucoup lu, puis, la Révolution et l’Empire passés, ait relégué au grenier ses livres, dont le très mauvais état explique qu'ils n'apparaissent pas dans l'inventaire de sa maison après décès.

Cependant la "recomposition" des souvenirs, peut jouer de la surimpression de la maison d'Antoine Boucher à Mortefontaine et de la bibliothèque du Dr Vassal, largement pourvue en livres de mystique et d'ésotérisme. Le Dr Vassal, oncle par alliance de Gérard, habitait à Paris 96 rue Saint-Martin, les Labrunie père et fils au 72 de la même rue. Il était Vénérable de la Loge des Sept-Écossais-Réunis, féru d’ésotérisme et de cabale, et a pu accueillir avec sympathie son petit neveu et voisin qui présentait de telles dispositions au mysticisme.

Redon8

Odilon Redon, "Les dents", fusain et craie noire, 1883. Le sujet est tiré d'une nouvelle d'Edgar Poe, Bérénice. Le narrateur est assis dans la bibliothèque du "vieux manoir héréditaire", lorsqu'il a la vision des dents de sa bien-aimée défunte.

item1a
item6
SYLVIE LÉCUYER - GÉRARD DE
accueilNerval accueilTrinite accueilcollages accueiloeil accueilNerval accueilTrinite accueilcollages accueiloeil